Fabrication d’un shinai court pour l’entrainement à la maison

2020-2021, A la Une, Bibliothèque, Infos Club, Le Kendo, Section Jeunes

En ces temps de confinement le dojo est fermé, mais vous souhaitez peut être vous entraîner à la maison et surtout participer aux entrainements visio du club. Le problème c’est que vous avez déjà cassé le lustre du salon et que le chat court se mettre à l’abri dès qu’il vous voit attraper votre shinai ou bokken habituel. Il existe bien des shinais d’entrainement court dans le commerce mais le prix est un peu élevé, et vous avez sûrement un petit stock de vieux shinai à la maison.

La Pessac Team a pensé à vous et vous propose ces instructions pour fabriquer votre propre shinaï court pour la pratique en intérieur.

Nos remerciements au club de kendo de Markham pour leur guide en anglais qui nous a servi d’inspiration.

Le shinai d’intérieur made in Pessac

Étape 1 : Couper votre vieux shinaï



Bon, ce shinai vous a bien servi et vous avez marqué de nombreux ippons avec, mais il a fait son temps et il traîne dans votre placard a shinai depuis un moment. Il est temps de lui offrir une nouvelle vie. Enlevez le sakigawa, (la calotte de cuir), le sakigomu (la pièce de plastique sous le sakigawa), le nakayui (nœud de cuir) et le tsuru ( ficelle) de votre ancien shinai.

Déterminez où vous voulez couper votre vieux shinai et coupez-le avec une scie à dents fines ou une scie à métaux. Manu a choisi de couper le sien à 4 cm du nœud du bambou et ceci intentionnellement pour ajuster le sakigawa plus facilement (voir plus loin).

Étape 2 : Limer/poncer les extrémités.


Après avoir coupé le shinai, les bords sont tranchants. Pour éviter que les bords coupés n’endommagent le sakigawa. Manu a utilisé son fidèle décapsuleur, mais vous devriez plutôt utiliser une lime ou du papier abrasif pour arrondir les bords.


Étape 3 : Élargir le sakigomu



Le sakigomu est le morceau de plastique placé à l’extrémité de votre shinai et est conçu pour empêcher les lamelles de bambou de se déformer. Il aide également à protéger le sakigawa contre les coupures.

Après avoir coupé le shinai, le sakigomu ne s’adapte pas au shinai coupé. Afin de le faire tenir, Manu a élargi l’ancien sakigomu en l’entourant de ruban adhésif jusqu’à ce qu’il s’adapte à la nouvelle coupe.

Étape 4 : Élargir le sakigawa


Le sakigawa que vous avez enlevé de votre shinai ne conviendra plus au shinaï à coupe plus courte. Pour le réutiliser, il devra être étiré comme de la guimauve. Ou du zanshin, c’est vous qui voyez.

Prenez le sakigawa et faites couler de l’eau chaude dessus. Le but est de saturer complètement le cuir pour qu’il devienne assez souple pour s’étirer. Vous aurez besoin de quelque chose pour vous aider à étirer le sakigawa, Manu a utilisé une pince de plombier. L’étirer demandera du temps et des efforts, procédez en ouvrant la pince a l’intérieur du sakigawa, puis faites tourner le sakigawa de quelques degrés et étirez-le à nouveau. Continuez jusqu’à ce qu’il s’adapte à votre nouvelle extrémité plus large, puis laissez le cuir du shinai sécher à l’air libre. N’essayez pas de faire sécher le cuir au soleil du bassin d’Arcachon ou avec un sèche-cheveux, car un séchage rapide peut endommager ou fissurer le cuir.

Veuillez noter que si le cuir n’est pas complètement saturé d’eau, le sakigawa se déchirera ! Il vaut mieux être prudent et s’assurer que le cuir est bien hydraté. On ne vous le répétera jamais assez: BUVEZ (DE L’EAU)!

Étape 5 : Renouer votre shinaï

Le plus dur est fait, vous pouvez maintenant renouer votre shinai avec votre vieux tsuru et nakayui de la façon habituelle et vous avez terminé, n’hésitez pas à nous montrer votre nouveau shinai lors des prochains entrainement zoom!